Entrons en contact !

Phone Close

Nicolas, technicien terrain, nous raconte son expérience en tant qu’alternant chez Hexatel

24 Juin 2021 Témoignage 5 minutes

Hexatel propose depuis quelques années à des étudiants de faire leurs premiers pas en entreprise grâce à des contrats d’alternance. Que ce soit sur des métiers liés à la technique (avant-vente, technicien réseau…) ou sur des fonctions support, Hexatel s’engage aux côtés de différents acteurs de l’enseignement supérieur. Nicolas GAYON, technicien terrain chez Hexatel vous partage son expérience.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Nicolas Gayon, j’ai 19 ans. Après l’obtention de mon BAC S option science de l’ingénieur et de l’informatique à Loudéac, j’ai remarqué que le réseau était un domaine très large où j’avais la possibilité d’apprendre beaucoup de chose. C’est pour cela, que je me suis orienté cette année, vers un DUT Réseaux et Télécoms à Lannion. C’est une formation très intéressante où l’on étudie la téléphonie et le réseau, on apprend à le créer, mais aussi à le dépanner. Actuellement, je suis en alternance pour deux ans au sein d’Hexatel en tant que technicien terrain à St Brieuc.

 

Pourquoi as-tu choisi Hexatel ?

Les missions proposées par Hexatel dans le cadre du poste que j’occupe maintenant correspondaient à mes attentes et le secteur de la téléphonie m’intéressait beaucoup. J’ai également choisi Hexatel, car en pleine période de pandémie, le service des Ressources Humaines a su m’accompagner et répondre à mes questions dès le premier entretien.

 

Peux-tu nous parler de ton intégration ?

Durant la journée d’intégration organisée par Hexatel, j’ai pu découvrir les locaux de l’entreprise, les différents métiers présents au sein d’Hexatel et mes futurs collègues. Cette journée m’a permis de découvrir l’environnement de travail dans lequel j’allais travailler, mais aussi de voir comment l’entreprise fonctionnait dans les différents services. Entre discussions et rigolades, mes premiers échanges avec les collaborateurs m’ont mis très à l’aise et m’ont mis en confiance pour la suite de mon alternance.

 

Peux-tu nous expliquer tes missions ?

Mes missions varient souvent, les problématiques chez les clients sont très différentes et me permettent de découvrir beaucoup de choses. J’accompagne un technicien qui me forme sur diverses thématiques. Pour les installations, j’analyse et programme des réseaux, je configure les systèmes de téléphonie pour les mettre en place dans l’entreprise. Le SAV consiste à faire des tests et à analyser les solutions qui peuvent être mises en place chez nos clients. Ma première impression lorsque j’ai commencé à travailler chez Hexatel, était que j’allais découvrir différentes solutions du fait de la diversité d’activités de nos clients.

 

Comment se passe ton accompagnement ?

Mon tuteur Sylvain m’accompagne au quotidien. Quand je l’ai rencontré, il était technicien terrain et maintenant, il devient responsable technique. J’ai de nombreux échanges avec lui en physique ou par téléphone quand je suis à l’école. Au début de ma formation, il a pris le temps de m’expliquer toutes les différentes techniques de connexion et d’installation pour me permettre d’aller sur le terrain avec des bases solides. Quand je ne suis pas sur le terrain, je suis en agence et je travaille sur des maquettes qui me permettent de m’entraîner et d’apprendre plus rapidement. Lorsque j’ai des questions, Sylvain est toujours disponible pour me venir en aide.

 

Et après l’alternance ?

Après mon DUT, je poursuis mes études en alternance chez Hexatel, avec une Licence professionnelle Intégration Système Voix et Données (ISVD) qui est plus axée téléphonie. À la suite de mes études, j’aimerais continuer ma carrière au sein d’Hexatel car j’y trouve une bonne ambiance, mes missions sont très variées et cela me permet de ne jamais m’ennuyer. Pour un début de carrière professionnel, Hexatel répond à toutes mes attentes.

Hexatel remercie Nicolas Gayon pour sa disponibilité et le retour d’expérience qu’il partage au travers de ce témoignage

Retour aux articles